top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurAdmin

Je tenais à remercier Karyn Adler de m'avoir confié en service presse son livre Dark Heart / Abîme moi paru chez Addictive.

Ce livre raconte l'histoire de Lee qui a quitté sa famille à l'âge de 18 ans après avoir perdu un être cher Sandie.

Elle a été abîmée par la vie et cela on peut le voir sur son visage grâce à sa cicatrice. Elle va poser ses bagages dans une charmante petite ville nommée Everness.

Dans sa fuite et dans cette ville où elle a décidé de faire un arrêt, elle va faire la rencontre de Aiden un bad boy au regard bleu azur.

Lui aussi n'a pas été épargné par la vie.

Il a perdu ses parents à l'âge de 5 ans. Il a été élevé par sa tante Jo et son oncle Henri. Lui aussi tente de combattre ses démons. Il se sent coupable de la mort de son amour de jeunesse.

Leur relation va avoir des hauts et des bas.

Tous deux vont réapprendre à vivre et à aimer grâce à l'aide mutuelle de l'un et de l'autre.

Je ne vous en dis pas plus. Je vous laisse découvrir cette merveilleuse histoire.

J'ai adoré la plume de l'auteur Karyn Adler qui est douce et légère.

Ce qui m'a le plus plu c'est que l'écriture est fluide, l'histoire est cohérente et pleine d'émotions.

Je conseille ce livre à tout le monde.

Mais j'ai une seule interrogation qui subsiste.

Peut-on se remettre vraiment et totalement de ce qui nous est arrivé ?




Tout d’abord je souhaitais remercier Soleano Rodrigues de m’avoir confier Heart of wild en service presse. C’est une histoire pleine de sensibilité.

Ce roman retrace l’histoire d’Ayleen qui a perdu l’homme qu’elle aime le plus au monde Jim. Elle vit plus ou moins recluse dans une petite ville du Minnesota nommée White Bear Lake avec son chien Rocky. Elle s’imagine que c’est une bonne chose en vivant de cette manière là.

Mais c’est sans compter sur sa rencontre avec Brayden un grand hockeyeur à la réputation de séducteur invétéré.

Tous les deux ont été abîmés par la vie : elle par la perte d’un être cher, lui à cause d’une blessure qui l’empêche de jouer.

Ces deux êtres tellement différent l’un de l’autre n’auraient jamais dû se rencontrer mais on ne peut rien faire quand le destin s’en mêle.

Lui sera t’il apprivoiser cette jeune femme brisée et elle sera t’elle capable à nouveau d’aimer un homme. Ayleen et Brayden ont beau s’affronter, ils sont attirés mutuellement l’un vers l’autre.

La route vers la reconstruction est longue et difficile, et Brayden va devoir s’armer de patience s’il veut conquérir la belle Ayleen.

C’est un très beau roman que nous a écrit Soleano Rodrigues à tel point que je suis passée par tellement d’émotions tout le long de ma lecture. Ce qui m’a le plus dans ce livre c’est que Soleano Rodrigues a fait évoluer lentement la relation entre les deux personnages principaux.

Avec ce livre, nous sommes dans la vraie vie c’est à dire comment se reconstruire après un deuil qui nous touche au plus haut point. La plume de l’auteure est très aboutie car on sent toute la recherche et le travail qu’elle a fourni pour faire vivre cette histoire.

Pour moi c’est un méga coup de cœur et je conseille ce roman à tout le monde.


  • Photo du rédacteurAdmin

La forêt des masques raconte l’histoire de Lucile BOSSUT, une adolescente nouvelle dans un collège qui se fait harceler par ses camarades. Le quatuor infernal comme elle les nomme, ne rate pas une occasion pour faire de sa vie un enfer. Elle finit par perdre l’appétit, dort mal, ses notes sont en chute libre et elle part à l’école avec la boule au ventre. Lucile se sent seule face l’ensemble du collège, seul Lucas essaye de la défendre mais elle le repousse pensant qu’il a pitié d’elle.

Un jour après une énième humiliation, elle s’enfuit dans la forêt pour se cacher. Lors de sa fuite, elle fera la connaissance de Sylvain et de ses tantes. Ces personnes d’apparence humaine mais disposant de pouvoir magique l’aideront à reprendre espoir.

J’ai beaucoup aimé cette histoire fantastique pour adolescent. Le roman aborde le thème délicat du harcèlement scolaire. Lucile est une jeune fille normale mais la méchanceté des autres l’a anéanti et privé de tout espoir.

J’ai adoré le personnage de Sylvain qui est rayonnant avec ses cheveux qui changent de couleur en fonction de ses humeurs et son petit coté espiègle. Ce personnage haut en couleur qui fabrique des masques pour les arbres de la forêt afin de les aider à montrer leurs humeurs va aider Lucile à s’en sortir. Mais ils s’aident mutuellement car lui se sent extrêmement seul et est ravi d’avoir un peu de compagnie.

Stéphane SOUTOUL, nous démontre que le silence face au problème du harcèlement scolaire n’est pas une solution et qu’il faut oser affronter ces personnes qui profitent de la faiblesse des autres pour être méchantes et se moquer gratuitement.

Je recommande ce livre aux adolescents mais aussi aux adultes car malheureusement le harcèlement ne s’arrête e pas après la scolarité. Même les adultes peuvent être cruels et un petit rappel des conséquences liées à ce problème ne peut pas faire de mal.


bottom of page